Journée internationale des droits des femmes.

8 mars 2019

Stage d'initiation à l'autodéfense féministe

L’autodéfense féministe est née dans les années 1970 au sein des mouvements de libération des femmes. Il se base sur la détermination de comprendre les spécificités des violences que vivent les femmes au quotidien et d’y apporter des réponses adaptées. L’autodéfense féministe se traduit par une volonté de travailler en amont les violences dans une logique de prévention et non de réparation. Les différents mouvements partent du principe : ‘’ qu’une femme n’a pas le pouvoir d’éviter de se faire agresser. Elle a par contre le pouvoir d’apprendre à se défendre’’. Asbl ‘’La Trousse à Outils ‘’, Nancy

Objectif et actions :

Mettre en avant différents outils afin que les femmes puissent les adapter en fonction de leur personnalité, de leur vie et des situations auxquelles elles font face.

Axe théorique (1H00) :

Ouvrir un espace de dialogue, d’échange d’informations, d’expériences, de confiance, de solidarité, d’analyses, De comprendre les différentes formes de violences, les discriminations dont sont victimes les femmes, les impacts psychologiques des violences contre les femmes, …

Déconstruire les stéréotypes, les préjugés, la banalisation ou la minimisation des agressions que les femmes subissent, …

 

Axe physique (2H00) :

Il s’agit ici de montrer comment réagir et agir pour prendre confiance en soi et de s’affirmer, questionner sa timidité et le sentiment de vulnérabilité, apprendre à fixer les limites face à un agresseur potentiel, s’autoriser à se défendre, …

Intervenantes :

Kahina Bathoum

Ceinture noire Taï Jitsu 1ère Dan 

Instructrice-étudiante

​​

Barbara Mourin

Coordinatrice - ASBL Sémaphore

Date et lieu :

 

Le 8 mars à Colfontaine de 14H00 à 17H00 Stage d'autodéfense - Salle Armand Simon, Rue du Pont d’Arcole 14 à 7340 Colfontaine

Inscriptions: plateformepavee@gmail.com ou 0498/93.73.25

Participation gratuite

 

Renseignements pratiques :

 

Se munir d’une tenue et de chaussures confortables

Dans la suite de cette action des séminaires et des formations sur le genre, sur les discriminations à l’égard des femmes seront abordées dans les mois qui viennent avec :

  • Nouria Ouali, Sociologue - ULB, Metices

  • Malika Mansouri, Psychologue - Université Paris Descartes

  • Said Bouamama, Sociologue - Centre IFAR

  • Rachid Bathoum, Socio-économiste - UNIA

  • Carlo Caldarini, Socio-pédagogue - ASBL Sémaphore

  • Stéphanie Lecesne, Historienne - CEJI (islamophobie, antisémitisme)

  • Altay Manço, Psychologue - IRFAM

  • Marc Jacquemain, Sociologue - ULG